banniere

Philippe Brouard / ingénieur artiste

trans

Précédent : Un peu de fraicheur pour son ordinateur Suivant : Cosquer Méditerranée

Mode lecture article sur le site Philippe Brouard / ingénieur artiste

Les mécanographes

Vu à Épinal, par la compagnie des objets perdus

article image Les mécanographes

En performance au festival de théâtre de rue à Épinal (11 et 12 juin), les acteurs de la compagnie on fait tourner leurs machines à dessiner sur des papiers grands formats.

Cette performance s'apparente au théâtre d'objets et pourra faire penser à l'art brut. Les machines sont bricolées avec des matériaux de récupération, elles se déplacent librement selon leur mécanisme original et elles portent des outils de dessin. Il y a une bonne part d'aléatoire dans le résultat obtenu, l'autre part repose sur les actrices plasticiennes qui positionnent les traceurs et qui complètent la composition au pinceau en agissant avec les traces. Une collaboration s’établit entre l'ingénierie mécanique et la sensibilité artistique, c'est le genre de chose qui me plait.

D'autres machines sont là pour accompagner le mouvement avec une ambiance sonore légèrement industrielle. Elles sont manipulées par un musicien de la troupe (qui est aussi l'inventeur de pleins de mécanismes), avec subtilité pour maintenir l'atmosphère presque hypnotique du balai des traceurs.

Le spectacle est sans paroles. Bercé par la musique, on peut se demander à quoi s'affairent ces humains et ces machines. S'agirait-il d'un rituel?

En savoir plus sur le site de la compagnie https://www.lesobjetsperdus.fr/

17 juin 2022

Partager avec ce lien https://philippebrouard.fr/?a=121

Fichier joint (702ko), cliquez pour agrandir :
Mécanographe 2


Détail du mécanographe 2, 23-24 mars 2021

fin